Les Secteurs porteurs d'emploi

La Région de Bruxelles-Capitale est le plus grand bassin d'emploi du pays (702.000 emplois, 15,8 % en 2015), avec un taux de chômage qui  s’élève à 18,8 %, et avec près de la moitié des emplois occupés par deux tiers de navetteurs Flamants et un tiers Wallons.

Plus d'informations : http://www.actiris.be/Portals/36/Documents/FR/Etude%20Fonctions%20critiques%202015.pdf ou http://www.actiris.be/marchemp/tabid/243/language/fr-be/mctl/5/idtheme/3/Description-thematique.aspx

Des secteurs porteurs ont été mis en évidence dans l'"Analyse des fonctions critiques en région de Bruxelles-Capitale 2015" de l'Observatoire Bruxellois de l'Emploi. Parmis ces secteurs, on trouve des fonctions tels qu'ingénieur, pharmacien, infirmier, instituteur, professeur, des fonctions administratives et commerciales, des métiers de l'informatique et technique, des métiers de la construction, des transports et de la logistique, ainsi que des métiers d'artisanat et de l'horeca.

Ces métiers sont dit "critiques" car ils rencontrent des difficultés de recrutement, soit par manque de candidats, soit par inadéquation des qualifications aux attentes des employeurs, ou parce que les conditions de travail sont particulièrement défavorables.

Ce qui est mis en évidence dans l'analyse de l'Observatoire Bruxellois de l'Emploi, pour Bruxelles, mais pas seulement, c'est la nécessité d'être bilingue ou trilingue.

De plus, il est important d'avoir une expérience satisfaisante dans le métier et de se tenir à jour des évolutions techniques, législatives, réglementaires, etc.

Une autre présentation des métiers porteurs est proposée par le Forem, on y retouve une 70aine de métiers dit d'"Avenir" qui nécessiteront des connaissances liées à l'évolution du numérique dans les prochaines années.

Plus d'informations : https://www.leforem.be/particuliers/metiers-porteurs-liste.html




Retour


Les associations et Asbl (association sans but lucratif) sur Social Square